Que faut-il savoir avant de vendre un immobilier ?

vendre un immobilier

Publié le : 03 octobre 20163 mins de lecture

Aujourd’hui, vendre un bien immobilier pour les entreprises nécessite au préalable l’exécution d’étapes non moins importantes. La réalisation de diagnostics techniques obligatoire, le calcul du coût de revient du bien immobilier par des experts et la comparaison du prix de vente de l’immobilier d’entreprise de sa zone d’activité.

Les diagnostics obligatoires

1/ Le diagnostic de performance énergétique (DPE° pour les bâtiments avec chauffage se situant dans les copropriétés.

2/ Le constat de risque d’exposition au plomb (CREP), obligatoire si le bien immobilier (bâtiment) a été construit avant 1949.

3/ L’annexe environnementale, ce diagnostic ne concerne que les entreprises de plus de 2000 m². 4/ L’amiante concerne tous les immeubles (article R1334-18 du Code de la santé publique). 5/L’état des risques naturels et technologiques. Il est exigé pour les bâtiments situés dans le périmètre d’un plan de prévention des risques (PPR) ou d’une zone sismique.  Il faut se renseigner auprès de sa mairie, sa préfecture. Pour la région ile de France, dans les agences immobilières de Paris, vous trouverez tous les détails auprès de conseillers clients prêts à vous aider. Par exemple Chez LAFORET Paris, agence immobilier, on vous donnera les moindres détails de la phase de prévente de bien d’entreprise. Pour le prix des diagnostics, plus d’infos sur le coût du diagnostic.

L’estimation de prix de biens immobiliers

L’estimation de prix de biens immobiliers pratiqués dans son agglomération, dans sa rue (selon son achalandage). Sur cette base, faire le calcul de la plus-value brute : Prix de cession –Prix d’acquisition. Le prix de cession n’est autre que le prix de vente et le prix d’acquisition, lui, renvoie au prix auquel le vendeur avait acheté le bien immobilier.

Evaluation du coût global de revient du bien par une agence immobilier

La plus-value brute déduit des frais de vente (honoraires de notaire ou les frais d’agence immobilière). Dans le cas d’une agence immobilière, on parlera de commission d’agence. Le montant des honoraires est ainsi défini en proportion du prix de vente. Contrairement à ceux du notaire, les honoraires d’agence immobilière ne sont pas fixés par la réglementation. Mais, la loi Alur a toutefois introduit un plafonnement du montant des frais d’agence depuis peu. Ces plafonds sont fixés en fonction de la surface habitable du logement loué ainsi que de la zone géographique où celui-ci se situe. Pour rappel, le montant des honoraires est le fruit d’une négociation entre les 2 parties (agence immobilière et l’entreprise vendeuse).

Plan du site